Le Département du Rhône fait bande à part . Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.  déséquilibre dans les périmètres des Intercommunalités ?  26 novembre 2015-

Le Département du Rhône :

encore un cas particulier

La loi NOTRe ayant complété en Août 2015, les lois de la réforme territoriale déjà parues depuis 2010, des adaptations sont nécessaires dans certains cas. Les communautés de communes doivent atteindre une taille de 15 000 habitants au minimum,ceci  afin de limiter le nombre de Syndicats intercommunaux nécessaires pour gérer des accords entre communes (ex: gestion des eaux, de l'électricité etc...).

Mais certains voudraient profiter de ce  texte récent pour augmenter la taille des intercommunalités mises en place en 2014, ce qui pourrait aboutir, comme dans les propositions concernant le département du Rhône, à un nouveau bouleversement total.

Voir le projet 2020 de la Préfecture

cliquer

Qui décide ?

Les Intercommunalités sont invitées à se prononcer sur ces modifications " proposées" dans un délai très court.

Les communes devront elles aussi prendre position.

Ajouter encore des bouleversements administratifs

à un travail inachevé

Des changements qui interviendraient alors que la mise en place des intercommunalités de 2014 est loin d'être achevée.

Les associations de la Coordination des associations du Beaujolais se sont penchées sur la question et ont voulu vérifier quels arguments justifieraient ces changements

Voir le texte

cliquer pour le lire puis revenir à l'article avec la flèche en haut à gauche de l'écran

Bizarre, cette très grande Intercommunalité de 174 000 habitants dans le Beaujolais ?

 

 Un comparatif indispensable

L'une des explications données à la création d'une très grande Communauté de Communes de 170 000 habitants dans le Beaujolais, est la nécessité de s'adapter à la taille de la Nouvelle Région Auvergne- Rhône-Alpes.

Nous avons donc enquêté sur les projets présentés par les Préfets dans les autres départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Et là, nous avons découvert avec surprise, que tous les autres départements arrivaient à un équilibre relatif dans la taille des populations regroupées, en moyenne 40 000 habitants.

Voir les décomptes

Faut-il faire le rapprochement avec la mise en place un peu spéciale de la Métropole de Lyon séparée de son département ?

Procédés qui avaient entrainé de nombreuses critiques humoristiques,

dans le Rhône et ailleurs en France.

Mais humour qui se heurte là, à des réalités de terrain

qui rendent insupportables ces procédés à ceux qui se sont investis dans le travail en cours.

Combien de bureaux d'études à payer, de travaux d'aménagement à prévoir ?

Combien de transferts de personnels, de réorganisation de services ?

Combien de réunions préparatoires ?

Une perte de temps, d'énergie, de motivation, des dépenses importantes inutiles.

Trop de réformes empêchent les réformes de s'appliquer.

 

 

Joomla templates by a4joomla