Architecture Rhône- conseils UDAP69- voir les fiches conseils pour construire ou rénover... les toitures

 fiches 3 et 4 : les couvertures (toitures)

 Toiture, département du RhôneUDAP 69 – fiche conseil n°3 (extraits)

voir la fiche complète

 Le département du Rhône forme la limite nord des régions aux toitures à faible pente, celles-ci étant couvertes de tuiles de terre cuite appelées tuiles creuses ou tuiles canal.

 Pendant plus de seize siècles, la tuile creuse était le principal matériau de couverture utilisé. Il est primordial aujourd’hui de conserver la cohérence des toitures afin de préserver nos paysages.

 La tuile creuse traditionnelle (tuile canal ou tige de botte)

 La tuile creuse est une tuile demi cylindrique légèrement conique (tronconique). Ces tuiles s’emboîtent les unes dans les autres et sont posées alternativement l’arrondi dessous (tuile canal ou de courant), l’arrondi dessus (tuile de couvert). Ce mode de couverture est utilisé pour des toitures à faible pente (de 28 à 35%)

 Pour respecter le bâti traditionnel, mais également l’esthétique de la toiture en favorisant les jeux d’ombre et de lumière, il faut privilégier les couvertures en tuiles creuses. La tuile creuse sera exigée dans les cas suivants : lorsque le toit existant est déjà en tuiles creuses et lorsque les toitures sont très visibles et conditionnent la perception du paysage (villages perchés ou établis sur une colline, villages dans une vallée etc.).

 La teinte des tuiles creuses varie selon la composition chimique des terres locales et le degré de cuisson. Dans la région, la couleur dominante est généralement le rouge.

 La tuile romane, apparue vers 1950

C'est une tuile à emboîtement de conception récente. S’inspirant fortement de la tuile creuse traditionnelle, elle reprend avec un module unique en terre cuite, le principe d’une partie bombée venant recouvrir une partie incurvée formant canal. Matériau économique car fabriqué en usine.

 Il convient d’utiliser une tuile romane qui se rapproche le mieux de la tuile creuse traditionnelle par son gabarit, sa forme, sa couleur (environ 13 pièces au m²). Les zingueries au niveau des faîtages, des rives, et des arêtiers sont à masquer au maximum. La pente de la toiture doit être comprise entre 30 et 40 %. Privilégier la couleur rouge naturelle (rouge foncé) correspondant à la terre cuite locale. Les tuiles de teinte rouge orangée, brun, nuancée, ou encore les tuiles panachées sont à proscrire.

 La tuile mécanique plate

 Ces tuiles seront utilisées : dans certains secteurs d’urbanisation postérieurs aux années 1880-1900 (rive gauche du Rhône à Lyon, ville basse de Thizy, Givors, ...)  et  sur des bâtiments de la fin du XIXème siècle ou du début du XXème siècle.

 Dans ces cas, il est impératif de reprendre le modèle de la tuile d’origine. La pente de la toiture doit être comprise entre 30 et 40 %. Privilégier la couleur rouge foncé. Les coloris orangés ou vermillon sont à éviter.

 Les tuiles béton sont mal adaptées à l'architecture du Rhône

Les tuiles béton, qu’elles soient plates, creuses ou romanes, sont proscrites en espaces protégés. Leur aspect et leur pérennité, ainsi que la trop grande dimension des modules en font un matériau mal adapté à l’architecture du Rhône.

 La gouttière pendante

 L’évacuation des eaux de pluies doit être rapide et efficace. Il faut donc prévoir des gouttières (ou chéneau) et des tuyaux dimensionnés en proportion du volume d’eau à évacuer qui dépend de la surface du pan de toiture. Il est impératif, que tous ces éléments soient en zinguerie, le PVC n’offrant ni la couleur, ni les aspects traditionnels.

 Eléments annexes fiche conseil n° 4

 Les châssis de toiture- les verrières- les lucarnes- les terrasses en toiture- les forgets qui ont un rôle de protection et de décoration, peints en couleur foncée.

Voir la fiche annexe

 Voir la fiche synthèse

Recommandations

 En résumé : les toitures sont très visibles et conditionnent la perception du paysage (villages perchés ou établis sur une colline, villages dans une vallée etc.). Il est primordial aujourd’hui de conserver la cohérence des toitures afin de préserver nos paysages.

Dans le département du Rhône, les toitures sont à faible pente (30 à 40%), couverte de tuiles rouges foncé. Privilégier la tuile creuse traditionnelle, à défaut utiliser la tuile romane. Les tuiles mécaniques plates sont réservées aux toits de la fin du 19e siècle-début 20e.

Sont à éviter ou à proscrire : les tuiles béton ; les coloris orangés, vermillon, rouge orangé, brun, rouge nuancé, ou encore les tuiles panachées ; le PVC pour les gouttières et zingueries.

 

Joomla templates by a4joomla