LGV- Paris-Orléans-Clermont-Lyon. Que devient le projet en 2016 ?

 Même si les études continuent,

le projet serait encore repoussé dans le temps

En juillet 2016, le préfet coordonnateur du projet annonçait de nouvelles concertations dans la région du centre pour déterminer un itinéraire consensuel. (Le Pays du 14 juillet 2016).

Le 10 novembre 2016, les élus d'Orléans s'interrogeaient sur leur participation financière à la poursuite des études et s'inquiétaient de l'entretien insuffisant des lignes classiques (voir l'article de La République du 10 novembre 2016 : nos questions à Guillaume Pepy, patron de la SNCF).

Un important rapport au Sénat

Enfin, la commission des finances du Sénat s'inquiétait du financement des infrastructures de transports et préconisait une mise en sommeil pendant 15 ans des projets de nouvelles lignes LGV pour favoriser la rénovation du réseau.

D'autant que ce projet de LGV-POCL, lié à la saturation éventuelle de la ligne Paris-Lyon actuelle, voyait sa réalisation perdre de son actualité du fait de la baisse de fréquentation de cette ligne (informations diffusées par l'association FRANE - Auvergne).

Lire le texte du Rapport du Sénat du 28 septembre 2016

cliquer

Toutes constatations que nos associations avaient déjà présentées dans les trois années du Débat public...

 

Joomla templates by a4joomla