Dégradations au parc. En novembre 2016 la commune du Bois-d'Oingt porte plainte pour dégradations au parc du Clos Pichat. Une mesure de fermeture du parc a été prise.

 Des dégradations

En août-septembre 2016, le parc est resté ouvert de nombreuses nuits, alors que le règlement affiché annonçait une fermeture du parc la nuit. Les dégradations constatées en septembre- octobre sur les murs de clôture se sont-elles produites pendant cette période ?

Des visites du parc,entre le 20 septembre et le 4 octobre 2016 ont révélé des surprises:

des graffitis couvrent plusieurs mètres du mur de séparation avec les voisins,

Cette partie de mur avait été refaite récemment par la commune et recouverte d'un enduit. Une dépense non négligeable...

(cliquer pour agrandir chaque photo et la refermer avec la croix en bas à droite)

graffitis au parc

Parc du clos Pichat- 21 septembre 2016

Bois-d'Oingt, dégradations

graffitis, Bois-d'Oingt

Des plaisanteries de gamins ?

Mais une opération qui a nécessité du temps et des moyens en bombes de couleur

Les parois voutées du caveau qui se situe sous l'ancien cuvage, au milieu du parc, ont été également abimées avec des inscriptions sur les pierres des murs.

graffitis, caveau en pierre

Caveau sous l'ancien cuvage, normalement interdit, mais non fermé.

Après cette découverte, la commune a décidé la fermeture du parc. Une plainte a été déposée à la gendarmerie par le premier adjoint.

Mais il est dommage que l'affichage de la cause de cette décision:

"pour des raisons de sécurité", masque la vraie raison.

L'aspect pédagogique de cette décision disparait, à la fois pour les auteurs et leurs parents.

Alors que toute la population est privée du parc.

Quelle suite sera donnée ? Alors que les années précédentes des destructions de corbeilles se sont déjà produites,

et autres incivilités sur les bancs ou les rocailles.

.

 

Joomla templates by a4joomla