Circulation au Bois-d'Oingt - Bilan de la pétition. . Malgré les 210 signatures, aucune concertation n'a eu lieu. Qui a signé ? Les travaux commencent le 24 février 2016. Comment fonctionnera le carrefour ?

Mise en double sens de la rue Peignaux-Dame

La circulation automobile reprend ses droits dans les deux sens.

A l'initiative de l'association "Bien vivre au Bois-d'Oingt", habitants et usagers ont pu donner leur avis entre le 20 janvier et le 15 février 2016, 210 signatures ont été recueillies .

Voir l'article:        Comment donner son avis: circulation rue Peignaux-Dame

(cliquer, puis refermer)

Bilan de cette pétition:

135 signatures d'habitants du Bois-d'Oingt

et 75 signatures d'habitants d'autres communes proches.

 Bagnols, Moiré, Saint-Vérand, Ternand, Saint-Laurent, Oingt, Frontenas, Le Breuil, Sarcey, Theizé, Sainte-Paule, Légny, Chamelet, Létra...

C'est un résultat très significatif,

qui parle aussi du rayonnement de la commune.

Piétons, rue Peignaux-Dame

Une centaine de mètres d'une petite rue étroite au nom compliqué (= Peignaux-Dame), situés dans une commune de 2 500 habitants, ont mobilisé des commerçants proches et de nombreux usagers.

  • Ils ont défendu leur bout de trottoir,
  • mais aussi leur sécurité et leur convivialité.

Ils ont exprimé leur ras-le-bol devant la croissance de la circulation . Une urbanisation mal contrôlée, une densification déraisonnable d'un centre déjà historiquement dense, et  une absence d'anticipation rendent toute solution difficile et coûteuse.

  • Ils ont critiqué un projet bâclé, commandé sans réelle étude , comptage, simulation.
  • Ils ont dénoncé la prédominance de la circulation automobile dans un centre bourg très resserré où le piéton se déplace d'un commerçant à l'autre.

Ils ont réclamé une concertation, des informations.

Ils n'ont pas été écoutés.

 Ces listes de signatures ont été transmises à la commune, avec une demande de rendez-vous, d'abord par une information le 30 janvier, puis par un envoi, assorti d'une demande de rendez-vous, le 11 février.

 aucune réponse.

Le 19 février nous avons pu avoir le maire, Jean-Yves Trincat au téléphone :

"Je n'ai pas le temps de vous recevoir"

Voir le Bulletin d'information de l'association (cliquez)

Cependant, nous maintenons notre demande de rendez-vous:

les problèmes de circulation au Bois-d'Oingt, ne concernent pas que la rue Peignaux-Dame.

N'est-ce pas le rôle d'un élu local d'être attentif aux besoins des habitants ? Même si, comme on nous l'a fait remarquer "Vous ne représentez que 5% de la population (en réalité 9% des électeurs)." Combien faut-il être pour être pris en considération ?

Les riverains de la zone de travaux (et seulement eux), ont été informés par un tract non signé, déposé dans leur boîte aux lettres. Juste le plan du bureau d'études; une phrase annonçant les travaux; et une citation du texte de loi définissant les "zones de rencontre" au code de la route.

voir le tract

voir le plan

Dans ces documents, aucun détail sur le mode de fonctionnement du carrefour avec la place.

  Que dit la loi citée dans ce document, sur les zones de rencontre ?

Il y a deux systèmes possibles :

mais ici, seul le sens prioritaire peut s'appliquer

Les piétons doivent obligatoirement avoir "une zone de refuge, pour un cheminement en toute sécurité".

Comme il n'y a aucune autre possibilité de zone de refuge pour les piétons, le trottoir de 1,40 mètres de large devrait donc être conservé pour eux.

La chaussée étant trop étroite sur 58 mètres (voir zone en blanc sur le plan), pour que deux voitures puissent s'y croiser, il est mis en place un sens prioritaire. Les véhicules venant de la rue Peignaux-Dame, devront attendre que les véhicules en face, venant de la place, soient passés.

Une jardinière, leur servira de repère. Ils devront attendre à cet endroit.

Les véhicules qui franchiraient le trottoir seraient en infraction.

Par respect pour les piétons nombreux dans cette portion de rue, ces infractions devraient être sanctionnées.

Quelle que soit la bonne volonté des divers usagers de cette rue, les difficultés ne manqueront pas.

 Qui est responsable de ces travaux ?

D'après la réponse de la CCBPD : cette décision dépend d'un arrêté du maire, qui a pouvoir de police.

Les services de la Communauté de communes n'interviennent qu'à la demande du maire pour réaliser les travaux.

Voir aussi les lois récentes sur l'accessibilité de la voirie.

 

 

Joomla templates by a4joomla